Musées et expositions
Musée des Beaux Arts d'Orléans

  • © DR

 © DR

Musée des Beaux Arts d'Orléans

Infos Pratiques

Musée des Beaux Arts d'Orléans
1 rue Fernand Rabier
45000 Orléans
France

Tél. : 02 38 79 21 55 - Fax : 02 38 79 20 08
Email : musee-ba@ville-orleans.fr
Tous les jours (sauf lundi) : 10h - 18h
Fermé les 1er, 8 et 13 mai
Gratuit le premier dimanche du mois
Collections : 4 e / 2 e
Collections et expositions temporaires : 5 e / 3 e
Pass Jeanne d’Arc : 7 e / 5,50 e (valable un mois, pour le musée des
Beaux-Arts, le Musée historique et archéologique de l’Orléanais,
la maison Jeanne d’Arc, le centre Charles Péguy)
Scolaires et centres de loisirs : gratuit

Site Internet

http://www.orleans.fr

Partager sur Facebook
Description
Le musée des Beaux-Arts d’Orléans, renommé pour sa collection de peintures, abrite un fonds considérable de dessins et d’estampes encore méconnu, l’un des plus importants des musées de région. Sans doute la fragilité des pièces nécessite des précautions particulières et contraignantes, et l’organisation de manifestations exclusivement temporaires contribue-t-elle à éclipser quelque peu la présence des arts graphiques, pourtant bien
réelle, tant par le nombre (50 000 estampes, 10 000 dessins), que par la qualité et la variété des oeuvres conservées.
Le cabinet des estampes conserve un fonds exceptionnel depuis les débuts de la gravure, au 15e siècle, jusqu’au 20e siècle. Les grandes écoles européennes et les plus célèbres graveurs y sont représentés : Dürer, Schongauer, les « Petits Maîtres » allemands, Lucas de Leyde, Marcantonio Raimondi, Mantegna, Androuet du Cerceau, Jacques Callot, Rembrandt,
Piranèse, Goya, Daumier, les dynasties des Sadeler, des Pérelle, des Nanteuil …
Des apports significatifs, depuis la création du musée, ont enrichi le fonds des estampes :
le legs de l’horloger François Morel en 1713, l’acquisition de la collection de Jean-Michel-Constant Leber (1780-1859) en 1860, représentative de toutes les écoles du 15e au 19e siècle, puis, en 1902, le legs de la collection de l’abbé François-Edmond Desnoyers (1806-1902), conservateur du Musée historique.
Le cabinet des dessins, non moins réputé, témoigne également des principaux mouvements artistiques en Europe pour la même période, avec la présence des fonds français, italien, flamand, hollandais, allemand, anglais et espagnol. Le cabinet doit son enrichissement à de généreux donateurs, comme le comte André- Gaspard-Parfait de Bizemont (1752-1837), déterminant dans la fondation du musée, et ses descendants, ou le peintre Léon Cogniet (1794-1880) qui offre au musée ses propres dessins, mais aussi ceux de son maître Guérin, de ses aînés Vincent, Gérard, et de ses
amis Géricault et Michallon, par l’intermédiaire d’Eudoxe Marcille (1814-1890), son ami et directeur du musée. Au début du 20e siècle, le négociant Paul Fourché (1840-1922), natif d’Orléans, fait un apport considérable de dessins (David, Géricault, Julien de Parme, Mengs, Vasari, Ligozzi, Le Parmesan, Titien). Grâce au legs d’Hector Delzons, juge de paix installé à Orléans, le cabinet s’enrichit de pastels de Perronneau et de dessins d’Ingres. Les feuilles
de Girodet entrent au musée par le biais de son cousin physicien Antoine-César Becquerel, etc. Le cabinet des dessins abrite une collection exceptionnelle de pastels, la plus riche de France après celle du Louvre, regroupant les oeuvres des trois grands pastellistes du 18e siècle : Maurice Quentin de La Tour, Jean-Baptiste Perronneau et Jean-Baptiste Chardin, dont L’Autoportrait aux bésicles est l’un des chefs-d’oeuvre.
Forts de leurs fonds anciens respectifs, les deux cabinets se sont enrichis depuis le 20e siècle d’oeuvres modernes et contemporaines de Gaudier-Brzeska, Max Jacob, Picasso, Man Ray, Maurice Denis, Velickovic, Soulas.
lire l'article
Évènements
  • 03/10/2014 28/12/2014
    Exposition El Roto
    16/10/2012 13/01/2013
    Exposition DÉCLICS ! Photographies du FRAC Centre
    15/03/2012 17/06/2012
    Philippe Guesdon - La Nef des fous. Réminiscences

Art Actuel : Arts et Artistes contemporains

FR