Xavier Veilhan > Biennale de Venise 2017 : c’est lui qui représentera la France

L’artiste Xavier Veilhan a été sélectionné pour représenter la France à la 57ème Biennale de Venise (13 mai – 26 novembre 2017)
avec son projet Merzbau musical (titre provisoire).
Commissaires : Christian Marclay (artiste) et Lionel Bovier (directeur du MAMCO, Genève).

xavier-veilhan

Xavier Veilhan : l’image et le son

Xavier Veilhan est né en 1963, il vit et travaille à Paris. L’artiste réinvente la statuaire et développe une démarche aux formes multiples qui s’inscrit entre classicisme formel et haute technologie. Ses oeuvres cultivent un intérêt pour les espaces de déambulation, souvent évolutifs, dans lesquels le visiteur devient acteur. Il nourrit également son approche plastique par des collaborations musicales avec le groupe Air, le musicien Sébastien Tellier ou encore la compositrice Eliane Radigue. Dès 2012, il développe Architectones, une série d’interventions dans sept édifices modernistes majeurs. En 2014, son intérêt pour l’architecture prend une nouvelle dimension en concevant le Château de Rentilly avec les architectes Bona+Lemercier et le scénographe Alexis Bertrand. Il a réalisé en 2015 deux films qui prolongent ses explorations spatiales: Vent Moderne et Matching Numbers. Cette même année, la double exposition Music à la Galerie Perrotin, New York et Paris rendait hommage aux producteurs qui façonnent le son de notre époque. On peut y voir la genèse de ce Merzbau musical et des collaborations envisagées pour le Pavillon.

Son projet Merzbau musical

Xavier Veilhan imagine un environnement total : un Merzbau musical se déploie sur toute la surface du pavillon, en en transformant notre perception, dans la continuité d’anciennes pièces immersives comme Le Studio (1993), La Forêt (1998) et La Grotte (1998); une installation dans un vocabulaire formel emprunté à l’univers du studio d’enregistrement et inspiré par l’oeuvre pionnière de Kurt Schwitters, le Merzbau (1922). Telles des clairières, quelques espaces plus fonctionnels apparaissent: table de mixage, studio d’enregistrement, scène. Des musiciens de tous horizons sont conviés à activer la structure qui devient alors le support idéal de leurs créations pendant les six mois de la Biennale. Ainsi, ce Merzbau musical témoigne de l’exploration par Xavier Veilhan des dispositifs d’exposition comme le Projet Hyperréaliste (2003), Le Mur de Verre (2003) ou encore Le Baron de Triqueti (2006), avec lesquels il questionne le concept de l’exposition, dans l’idée de redessiner ses contours. Le pavillon devient alors le lieu d’une fusion entre art contemporain et musique, dans la continuité du Bauhaus et des expériences du Black Mountain College. En charge de la représentation française aux Biennales d’art contemporain et d’architecture de Venise, l’Institut français, agence du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, est le producteur du Pavillon français aux côtés du Ministère de la Culture et de la Communication. Merzbau musical est produit par ARTER, avec la participation de We Love Art, de l’Académie de l’Opéra de Paris et de la Cité de la musique | Philharmonie de Paris.

Site Web de Xavier Veilhan  www.veilhan.com
Site Web de la galerie Perrotin :  www.perrotin.com.com 

COMMENTAIRES