Miguel Chevalier > Paradis artificiels > Domaine de Chaumont-sur-Loire

Miguel Chevalier > Paradis artificiels > Domaine de Chaumont-sur-Loire

 

Miguel Chevalier >In-Out

au Domaine de Chaumont-sur Loire 

DOMAINE DE CHAUMONT SUR LOIRE / SAISON D’ART 20107 :
Installation multimédia  IN-OUT / Paradis artificiels de MIGUEL CHEVALIER

Dans le cadre de l’exposition Flower Power / Le pouvoir des plantes
au Domaine de Chaumont-sur-Loire,  jusqu’au 5 novembre.
Avec, entre autres, Sheila Hicks, Sam Szafran, ou El Anatsui.

Site Web du domaine du Domaine de Chaumont-sur-Loire :
www.domaine-chaumont.fr

 

 

« IN – OUT / Paradis Artificiels » est une oeuvre / installation multisensorielle inédite de Miguel Chevalier imaginée pour le parc du Domaine de Chaumont-sur-Loire et accompagnée par une musique générative originale de Jacopo Baboni Schilingi.
Une architecture demi-sphérique en bois, recouverte de films holographiques, s’irise au soleil, tel un scarabée géant de 12 mètres de diamètre. Selon la luminosité, cette architecture embrasse toutes les couleurs du spectre lumineux et attire le visiteur. Invité à pénétrer dans ce dôme géodésique, le visiteur découvre à l’intérieur d’un second dôme de 8 mètres de diamètre un jardin virtuel projeté sur les parois à 360°. Il quitte la réalité et profite de cette expérience d’immersion unique
où tous ses sens sont mis en éveil. Ce jardin virtuel explore avec poésie la question du lien entre nature et artifice. Selon une démarche initiée à la fin des années 90, cette oeuvre prend appui sur l’observation du règne végétal et sa transposition imaginaire dans l’univers numérique. 
Cette nature virtuelle s’inspire des arborescences, mêle différentes espèces d’arbustes, de feuillages, de fleurs qui rappellent la végétation des sous-bois. Cette nature aux formes parfois réalistes, parfois abstraites, se génère
à l’infini.  Les plantes naissent aléatoirement, s’épanouissent, avant de disparaître sous les yeux du visiteur. Le jardin se renouvelle et se métamorphose en permanence, enrichi par la musique de Jacopo Baboni Schilingi. Par cette immersion au cœur
de cette architecture demi-sphérique enveloppante, ce monde virtuel reconfigure notre vision du lointain et du proche, ouvre sur l’infini. Les plantes tournoient et s’entrelacent en un mystérieux ballet végétal.
La légèreté de leur danse trace les contours d’un jardin, qui comme un microcosme, semble résumer l’évanescence de la beauté et de la vie.

L’installation “In / Out – Paradis Artificiels” est réalisée en co-production avec le Domaine de Chaumont-sur-Loire, Grâce au soutien de Claire et François Durand-Ruel, Danièle Kapel-Marcovici / Présidente de la Fondation Villa Datris, Brigitte Lescure et Emmanuel d’André, Antoine Wargny / Wargny Assurances, Lélia Mordoch / Galerie Lélia Mordoch – Paris / Miami, Nicolas Gaudelet / Voxels Productions

 

 

> Clip vidéo

Miguel Chevalier / In/Out Paradis artificiels / Domaine de Chaumont-sur-Loire. Un film de Claude Mossessian.

COMMENTAIRES