Picasso primitif

 

 PICASSO PRIMITIF
Sous la direction d’Yves Le Fur
Musée du quai Branly / Flammarion
280 pages / 38 €

L’AFRIQUE ET L’OCEANIE

NOTRE AVIS
Voici maintenant près de trois mois que s’est achevée la remarquable exposition Picasso Primitif au musée du quai Branly. Ce qui fait l’intérêt d’un catalogue, c’est qu’il résiste au temps qui passe et qu’il puisse être lu par des gens qui n’ont pas vu l’exposition. Ce qui est le cas de ce catalogue qui figure sûrement comme un des 10 livres qu’il faut avoir lu concernant l’oeuvre de Pablo Picasso. Nous commençons avec une chronologie qui relève les principaux points de rencontre entre Picasso et les arts dits primitifs et ceci de son arrivée à paris jusqu’au début des années 70. De plus, Picasso fut un collectionneur toute sa vie et l’art d’Afrique a très vite été une occasion de s’opposer à la notion classique de beauté. Il a 25 ans quand il commence sa collection d’art africain et océanien. Le catalogue se propose aussi de voir l’évolution de Picasso vers des formes archaïques ou premières qui l’ont amené vers la simplification et la schématisation. la nudité, la stylisation-verticalité, le corps-signe, le corps en plein/en vide, la réversibilité, la mise en abîme, l’animal, l’art de la trouvaille sont autant d’étapes qui valident cette amour-confrontation de Picasso avec cet art qu’on croyait venu d’un autre monde. Et Picasso disait : « Un tableau me vient de loin, qui sait de combien loin « . Le tout pour ce livre à regarder de très près. Et à garder, bien sür…

COMMENTAIRES